Nous célébrons nos 25 ans d’existence

Bugatti Design célèbre ses 25 ans

La plupart du temps, vous pouvez trouver Enzo Basilicata, président de Bugatti Design, assis dans son modeste bureau dans le cœur du secteur industriel d’Anjou, au Québec. L’espace sombre est meublé d’un grand bureau en bois et d’un bahut vitré qui contient des rangées de photos de famille encadrées. Des photos de lui qui se tient fièrement au côté de ses filles en robe de mariée ou de ses petits-enfants parés d’équipement Ferrari, donnant ainsi des indices quant à son héritage italien et à ses valeurs. Un ordinateur – qui sert presque uniquement à consulter ses courriels – se trouve sur son bureau et semble inapproprié à côté des piles d’échantillons de cuir soyeux et d’images satinées des canapés Bugatti. Le bureau est son refuge, un lieu où Enzo se retire souvent pour ne pas effectuer de calculs ou tenir de longues réunions. Il s’agit plutôt d’un endroit où il réfléchit sur son parcours et où il envisage l’avenir de l’entreprise, une entreprise qu’un garçon avec peu d’éducation et provenant d’une petite ville d’Italie, n’aurait jamais pu rêver diriger.

Cette année marque le 25e anniversaire de Bugatti Design. L’entreprise de fabrication de canapés opère à présent à partir de son propre bâtiment commercial qui fait 42 000 pieds carrés et emploie 40 hommes et femmes, y compris des rembourreurs, des designers et des représentants. Tout ce que Bugatti vend est fabriqué ici même au Québec, en utilisant les talents et les matériaux locaux.

Bugatti Design est connu au niveau international; l’entreprise vend à des pays de tous les continents. Au cours des dernières années, Enzo a apporté ses produits au prestigieux marché High Point Market, en Caroline du Nord, considéré comme le plus important salon professionnel de l’industrie de l’ameublement au monde. Bugatti est bien connu dans l’industrie du meuble parce qu’il est synonyme de style et de qualité supérieure. Les designs sont chics et conçus pour durer. Les clients se vantent souvent qu’ils ont eu leurs produits Bugatti pendant plus d’une décennie.

Bien que célèbre, Bugatti Design a grandi depuis ses humbles débuts. Lorsqu’Enzo a immigré à Montréal, au Québec, en 1980, il parlait uniquement l’italien et ne possédait pas de diplôme d’études secondaires. À l’âge de 24 ans, nouvellement marié et déjà père d’un enfant, Enzo a réussi à trouver du travail pour une entreprise italienne de fabrication de canapés. À ce moment, il n’était pas passionné pour le rembourrage – il avait simplement besoin d’un revenu stable pour subvenir aux besoins de sa famille grandissante. Il a commencé au bas de l’échelle, nettoyant les toilettes et les planchers de l’atelier pendant des mois avant d’être autorisé à travailler sur le rembourrage des canapés. Deux ans plus tard, il a été impliqué dans l’ensemble du processus de production, de la conception au produit fini, en tant que chef d’atelier. Au fur et à mesure que ses responsabilités augmentaient au sein de l’entreprise, sa passion pour le commerce du canapé augmentait également. Au fil des ans, il rêvait de gérer sa propre manufacture, en prenant toutes les décisions et en créant des designs originaux. C’est seulement en 1992 qu’il a finalement fait le grand saut. Lui et un collègue ont quitté leur emploi et ont tenté la chance de créer leur propre entreprise. C’était un risque énorme, mais un risque qu’Enzo jugeait nécessaire.

« Plutôt que de travailler pour quelqu’un d’autre, j’ai voulu, à ma manière, mettre en pratique toutes les choses que j’avais apprises au fil des ans », se rappelle Enzo.

Avec peu d’argent, les deux hommes ont compté sur un ami qui leur a prêté un espace de 250 pieds carrés où ils pourraient créer et construire leurs trois premiers modèles de canapé. Enzo a soigneusement élaboré un plan pour chacun, a lui-même coupé chaque pièce de bois et cousu tous les panneaux de tissu pour les trois modèles. Il n’a fallu que deux mois pour trouver un espace de 7 000 pieds carrés qu’ils pouvaient se permettre de louer.

Enzo et son associé ont parcouru les rues et frappé aux portes des détaillants sans relâche afin que leur catalogue grandissant se retrouve dans les magasins de la province et d’ailleurs. Leurs produits ont été bien accueillis au fil des ans. Comme la production a augmenté, Bugatti a changé d’emplacement trois fois afin de répondre au nombre croissant de commandes et de personnel.

« La loyauté que notre clientèle nous a démontrée au cours des années est inspirante », dit Enzo. « Les magasins nous ont gracieusement permis de présenter nos canapés dans leurs salles d’exposition, même lorsque Bugatti était une petite entreprise inconnue qui avait peine à joindre les deux bouts. Ils ont cru en nous. Bugatti ne serait pas là où il est aujourd’hui sans le soutien de nos clients de longue date. »

En 2005, Enzo se sépara de son associé malgré ses réticences à se retrouver seul. Après une courte période d’adaptation, la séparation s’est avérée fructueuse.

Enzo révèle que « l’honnêteté, la qualité et le style » sont les secrets de la réussite de Bugatti. Alors que certains concurrents comptent sur les importations d’outre-mer ou sur la technologie, comme les machines commandées par ordinateur, pour accélérer la fabrication, les canapés Bugatti sont toujours fabriqués à la main par des artisans qualifiés. Bien que cela semble incongru compte tenu du marché mondial actuel qui est rapide et technologiquement avancé, les clients apprécient le résultat final.

« C’est un peu romantique, mais la création d’un canapé est comparable à la création d’une œuvre d’art. Cela ne peut être précipité et aucune machine ne peut reproduire la fabrication à la main », explique Enzo. « Nos méthodes de fabrication assurent une pièce de grande qualité. De plus, nous utilisons uniquement des matériaux haut de gamme. Nous ne couperons pas les coins ronds pour réduire les coûts. »

Bugatti utilise une variété de bois solides et de mousses de qualité supérieure. Les tissus sont tout aussi variés et uniques. En plus des palettes colorées de tissu et de cuir, Bugatti propose aussi exclusivement l’ultracuir, un matériel en polyuréthane haute performance, qui a le même aspect et la même sensation que le vrai cuir.

Comme les idées novatrices ne manquent pas, Enzo est convaincu que l’entreprise continuera d’étendre sa gamme de produits élégants et de maintenir ses contrôles de qualité stricts. Enzo et son équipe continueront de créer des pièces uniques et différentes de celles offertes sur le marché grand public. « Nous sommes et nous demeurerons toujours reconnus comme avant-gardiste au Québec », affirme-t-il.

L’inspiration d’Enzo pour ses designs peut venir de partout : « Je voyage souvent à Milan et en Italie pour visiter différentes salles d’exposition. Beaucoup d’idées proviennent de mon pays d’origine. Il y a également des moments où l’inspiration vient simplement à moi. Je peux être assis calmement dans mon bureau lorsque des dizaines d’images de nouveaux styles me viennent à l’esprit, l’un après l’autre, comme si quelqu’un avait déclenché des feux d’artifice dans mon imagination ».

Mais une bonne idée n’est rien sans une équipe de travailleurs pour la réaliser. « Bugatti ne célèbrerait pas ses 25 ans sans ce merveilleux groupe d’employés. Les collègues au bureau et les talentueuses personnes dans l’atelier sont restés avec moi pour le meilleur et pour le pire. Ils m’ont appuyé à 100 pour cent », confie Enzo. « Certains de mes employés sont avec moi depuis si longtemps qu’ils sont devenus comme des membres de la famille. Nous pouvons communiquer avec un regard ou un geste. C’est une bénédiction d’être entouré de personnes de confiance qui se soucient de Bugatti autant que moi ».